CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

« Le chantier de la route entre Olama et Bingambo est terminé ! ». C’est le message publié le 7 juillet par l’entreprise française, Sogea-Satom. Mais pour l’instant on ignore la date de la réception provisoire. Ces travaux comprenaient l’aménagement de la route Olama-Bingambo sur 106 km, la construction de deux ouvrages d’art d’une portée de 15 m et 24 m et de 277 dalots-cadres en béton armé, l’aménagement de 81 km de pistes rurales et de 13 km de voiries urbaines. Aussi, le projet intègre également un volet social avec la construction d’ouvrages socio-éducatifs le long du tracé (salles de classe, foyers ruraux pour jeunes et femmes, centres de santé, latrines, hangars de stockage, forages et puits d’eau). 

 

À terme, cet axe est destiné principalement à recevoir le trafic des véhicules lourds pour le transport de marchandises depuis le nouveau port en eau profonde de Kribi vers Yaoundé. « Son désenclavement permettra d’y faciliter son accessibilité, de réduire le coût des transports et d’améliorer les conditions de vie des populations desservies », explique l’entreprise. 

 

Ces travaux confiés à Sogea Satom en 2018, apprend-on, ont mobilisé d’importantes ressources humaines locales, dont 830 employés Sogea-Satom et plus de 1200 employés sous-traitants et prestataires. Le projet de construction du tronçon Olama-Bingambo est financé par la Banque islamique de développement et l’État du Cameroun à hauteur de 87,7 milliards FCFA.

 

Source: Investir au Cameroun

Agenda