CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

« Suspension de paiement de la redevance de passage au profit des importateurs de blé ». C’est l’objet de la note adressée le 28 juillet par le directeur général du Port autonome de Douala (PAD), Cyrus Ngo’o à la société Port Weighing Service (DPWS) en charge du pesage de certaines denrées alimentaires au port de Douala.
 

Le responsable explique que cette décision rentre en droite ligne de la lutte menée par le gouvernement contre la hausse des prix de grande consommation, et en application des « très hautes instructions » du président de la République. Ainsi, la société Port Weighing suspend le prélèvement de cette redevance pour une période de six mois allant de mars à août 2022 inclus.


La note du DG a un effet rétroactif en ce sens que, les factures déjà émises feront l’objet d’avoirs aux destinataires. Aussi, si cette exonération réduit de façon « conséquente » le chiffre d’affaires DPWS, cela sera pris en considération dans le cadre de la relation contractuelle avec la PAD. Ce qui signifie que le port de Douala devrait renoncer, lui-même, à certaines taxes et gains prélevés dans le cadre de l’importation du blé.


La suspension de paiement de la redevance de passage sur le blé intervient dans un contexte où le secteur meunier, comme d’autres filières de l’agroalimentaire, connaît une inflation importée. En effet, à cause du Covid-19 et ses effets, le récent conflit russo-ukrainien, les produits dont la matière première est la farine de blé, dont le pain, ont vu leur prix revu à la hausse malgré une homologation du ministère du Commerce censé réguler ces prix. Ce qui a causé une augmentation du prix du pain de 125 à 150 FCFA la baguette de 200 grammes. Les meuniers déclarent que le coût de production du sac de farine de 50 kg a augmenté de 2000 FCFA passant de 4500 à 6500 FCFA du premier trimestre 2021 à ce jour.

 

Source : Investir au Cameroun)

Agenda