CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

Cette infrastructure est attendue pour être un catalyseur du développement socio-économique de la ville.

 

C'est au quartier Beka-Matari, à proximité de la voie ferrée, à 13 km du centre-ville de Ngaoundéré qu'est prévu le site devant abriter le port sec de Ngaoundéré. Cet espace s'étale sur une superficie de 200 hectares et jouxte le secteur des douanes de l’Adamaoua. A terme, il sera une plaque tournante en Afrique centrale qui va contribuer au développement des échanges intra-africains et assurer le commerce sur le continent. Cette plateforme logistique propose les services d'un port : manutention, entreposage, transbordement de cargaisons maritimes vers des destinations à l'intérieur des terres. Interrogé à propos par les parlementaires lors de la session de mars 2022, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ministre des Transports a reconnu que le dossier d'appel d'offres est en examen à la Primature.

 

La position géographique de la ville de Ngaoundéré, charnière entre la partie méridionale du Cameroun, sur le corridor Douala-N'Djaména et sa proximité avec la République Centrafricaine, le Nigeria et le Tchad la prédisposent à jouer un rôle de premier plan dans le développement du tissu économique national et sous-régional. D'après le Pr. Michel Tchotsoua, en plus de leur rôle de transbordement des cargaisons, les ports secs peuvent aussi inclure des installations de stockage et de regroupement des marchandises, des centres de maintenance pour les transporteurs routiers ou ferrés et des services de dédouanement. L'emplacement de ces installations au niveau d'un port sec permet de gagner de l'espace pour le stockage et les services douaniers au niveau du port maritime lui-même.

 

A côté de cet atout géographique, l'existence du terminus du chemin de fer Douala-Ngaoundéré plaide en faveur de la ville qui connaît une extension rapide. La présence du port sec vient consolider la place de Ngaoundéré en tant que plaque tournante du transport au Cameroun. Il est un catalyseur du développement socio-économique de la ville. Beaucoup d'emplois pour les jeunes. Des magasins, des boutiques, des restaurant et hôtels vont suivre.

 

Le projet avait été décidé lors de la réunion interministérielle conjointe de concertation tenue du 27 au 29 mai 2015, co-présidé par les ministres des transports du Cameroun et celui des infrastructures des transports et de l'aviation civile du Tchad.

 

Source: Cameroon Business Today, 20 Avril 2022

Agenda