CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

Le chef de la délégation de l'Union Européenne au Cameroun dresse, le bilan de la 6ème année de mise en application de l'APE au Cameroun.

 

L’Accord de Partenariat Economique (APE) entre dans la 7eme phase du démantèlement des barrières tarifaires au Cameroun. En quelques mots, quel bilan tire la partie européenne de ce processus ? L’UE est satisfaite du processus ou pas ?

Je ne suis pas sûr d’être la personne la mieux placée pour répondre à cette question. C’est plutôt aux opérateurs économiques à y répondre. Nous venons de faire réaliser un documentaire sur les premières années des APE pour lequel de nombreux opérateurs, publics et privés, ont été interrogés. Leurs opinions laissent transparaitre une grande satisfaction générale. A ce jour, ainsi que l’a souligné le Directeur Général des douanes, 707 opérateurs, importateurs ou exportateurs ont pu profiter des avantages de l’APE, et ce nombre augmente continuellement.

Au salon PROMOTE, en février dernier, nous avons cependant constaté qu’ils sont encore trop nombreux ceux qui ne connaissent pas, ou connaissent mal, les avantages de cet accord de partenariat économique. C’est pour ça que nous avons fait réaliser le documentaire que vous allez pouvoir regarder dans des chaines de TV locales dans les tous prochains. Nous avons aussi produit une brochure qui explique, dans un style très concret, la substance de l’Accord et les moyens d’y accéder.

Mais nous devons continuer à renforcer la communication, notamment à travers le patronat et les différentes structures faîtières, y compris envers les petites et moyennes entreprises.

Nous constatons par ailleurs que malgré la crise COVID-19 et hors secteur énergétique, trop volatile, le commerce bilatéral entre le Cameroun et l’Union européenne continue à se développer, en volume et en valeur, mais surtout aussi en valeur ajoutée, ce qui signifie que le Cameroun exporte de plus en plus des produits transformés localement vers l’UE, créant ainsi de plus en plus d’emplois décents et durables. Hors produits pétroliers, l’UE reste de loin le premier partenaire commercial du Cameroun, avec un solde commercial positif en faveur du Cameroun.

 

L’APE est bien plus qu’un simple accord de libre-échange, mais se veut un partenariat axé sur le développement durable du Cameroun, qui se matérialise à travers divers programmes d’appui à l’intégration économique régionale et au renforcement de la compétitivité et de la résilience du secteur productif du Cameroun.

Source : Ecomatin.net

Agenda