CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

Le 1er septembre 2022, le ministre des Finances, Louis Paul Motazé, a signé une nouvelle décision prorogeant jusqu’au 30 novembre 2022, la mesure d’abattement de 80% du coût du fret à intégrer dans la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime. Il s’agit de la 3e prorogation de cette mesure, après celles décidées les 28 février et 3 juin 2022.

 

Pour rappel, cette mesure avait été prise le 16 novembre 2021, dans un « contexte d’augmentation inédite du coût du transport international des marchandises », avait expliqué le ministre des Finances. Par cette mesure, le gouvernement camerounais contribue à atténuer les surcoûts imposés aux opérateurs économiques par une conjoncture internationale post-Covid 19 morose, aggravée par le conflit russo-ukrainien. 

 

L’abattement de 80% du coût du fret à prendre en compte dans la détermination de la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime, avait précisé le ministre Motazé, est une réponse aux plaintes exprimées par le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la principale organisation patronale du pays.

 

En effet, dans un communiqué publié le 9 novembre 2021, le Gicam avait révélé que les entreprises de divers secteurs d’activités faisaient face à une « hausse sans précédent des prix des produits à l’importation et du fret maritime, avec des augmentations variant 20 à 400% ». Au regard de cette réalité, l’organisation patronale envisageait « purement et simplement l’arrêt des activités d’importation et de production au 1er janvier 2022 », si les entreprises « ne sont plus en mesure de s’ajuster ».

 

Source : Investir au Cameroun

Agenda