CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

La signature le 12 avril dernier à Douala d’une convention de partenariat entre le conseil national des chargeurs du Cameroun (CNCC) et AFREXIMBANK permet aux PME camerounaises d’accéder plus facilement au mécanisme de financement En effet, le tissu économique du Cameroun repose à 90% sur les PME dont la contribution au produit intérieur brut s’élève à 51%

 

C’est la ville de Douala qui a accueilli pendant deux jours les travaux du séminaire de formation et d’information organisés conjointement par le CNCC et son partenaire financier AFREXIMBANK. Le choix de la capitale économique camerounaise et ville portuaire n’est pas anodin selon le gouverneur du littoral Samuel Dieudonné IVAHA DIBOUA qui présidait les travaux.

 

En effet, la métropole économique camerounaise abrite près de 79% des petites entreprises, 19% des petites et moyennes entreprises et 10% des moyennes entreprises. Des chiffres qui corroborent avec les propos tenus quelques minutes plus tôt par le 1er adjoint au maire de la ville. Dr SOLLE Jéréme a relevé qu’en tant que poumon économique camerounaise, la ville de Douala a ouvert largement ses portes tant aux entreprises nationales qu’aux multinationales. A travers leurs différentes activités, ces entreprises contribuent à l’essor économique de la ville ainsi qu’à la réalisation de la stratégie nationale de développement telle que définie par le ministère de l’économie.

 

Un boulevard d’opportunités

Le séminaire organisé par le Conseil National des Chargeurs du Cameroun selon le Directeur Général August MBAPPE PENDA permet de renforcer les capacités des PME locales et surtout de leur faciliter l’accès au financement, qui est un véritable casse-tête pour les créateurs d’emplois et de richesse. Organisées sur le thème « optimisation des opportunités de la zone de libre-échange continentale africaine » les assises de Douala ont permis à AFREXIMBANK de mettre sur place une batterie de mesures innovantes en faveur des PME. En effet, selon Auguste MBAPPE PENDA, la mise en place de la zone de libre-échange ainsi que la collaboration entre le CNCC et AFREXIMBANK permet de booster la compétitivité des économies des pays de l’union africaine. Car la signature ce jour du partenariat entre le CNCC et AFREXIMBANK va faciliter désormais l’accès au crédit pour les PME africaines. Il convient de noter que par le passé, plus de 51% des demandes de financement des PME étaient rejetées par les banques, ce qui avait pour effet la baisse du taux d’emploi de près de 33%, tout comme la baisse considérable du commerce intra-africain. Pourtant, le tissu économique repose à 90% sur les PME qui contribuent jusqu’à 51% dans la réalisation du produit intérieur brut.

 

Zone de libre-échange

Entrée en vigueur le 1er janvier 2021, la zone de libre-échange continental africaine (ZLECAF) a permis d’améliorer considérablement le commerce intra africain. Elle regroupe un marché de 1,2 milliards d’individus et contribue à hauteur de 2500 milliards de dollar au produit intérieur brut.

 

Source : La Grande Tribune, 14 avril 2022

Agenda