CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

Le Port de Douala (PAD), principale porte d’entrée des marchandises au Cameroun, veut se doter de voies de contournement pour faciliter l’accès à la place portuaire. Pour l’heure, rien ne filtre encore sur le linéaire attendu. Pour ce faire, le directeur général du PAD, Cyrus Ngo’o, a signé le 23 février un communiqué invitant « une fois de plus », les populations illégalement installées sur les emprises du domaine du public portuaire de les libérer dans les « meilleurs délais ». La cellule de communication du port n’exclut pas un déguerpissement forcé contre les récalcitrants et les récidivistes.

 

Selon le DG, la construction et la réhabilitation des voiries au PAD s’inscrivent dans le cadre du projet structurant de sécurisation du domaine public portuaire. Cette sécurisation, affirme l’autorité portuaire, permettra le contrôle des accès du port de Douala-Bonabéri, la sécurité, la sûreté des navires, des marchandises, des recettes et des hommes. Ces éléments sont présentés comme un puissant dispositif de lutte contre la corruption et toutes les pratiques frauduleuses qui ont sérieusement écorné l’image du PAD par le passé.

Source: Investir au Cameroun

Agenda