CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

Le directeur général adjoint du Port autonome de Douala (PAD), Charles Michaux Moukoko Njoh, a installé le 1er mars, Thomas Ndive Mulongo dans les fonctions de directeur délégué de l’administration transitoire du Port autonome de Limbé (PAL). « L’administration transitoire du port de Limbé marque la scission avec le Port autonome de Douala qui va néanmoins continuer à apporter son soutien au jeune port. C’est-à-dire que le PAL se détache du PAD. L’administration transitoire est chargée d’administrer au quotidien les opérations portuaires de Limbé. C’est un grand pas vers l’opérationnalisation du PAL qui est désormais une autorité portuaire », explique la cellule de communication du port PAD.

 

La nomination d’un responsable en charge spécialement du port de Limbé intervient deux ans après un décret présidentiel portant organisation dudit port. Ce qui a remis au goût du jour le projet de construction d’un port en eau profonde dans cette cité balnéaire de la région du Sud-Ouest du Cameroun. À la suite de ce décret présidentiel le 5 mai 2020, le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, a indiqué que les études de faisabilité relatives à ce projet, « menées il y a plus de 10 ans (et qui) ont estimé la construction du port en eau profonde de Limbe à environ 400 milliards de FCFA », sont en cours « d’actualisation depuis octobre 2019 ».

 

Selon le membre du gouvernement camerounais, l’infrastructure portuaire en gestation dans la ville de Limbé sera spécialisée dans le transport des produits lourds tels que les hydrocarbures, du fait de sa proximité avec la Société nationale de raffinage (Sonara) ; et les produits agricoles. En effet, la région du Sud-Ouest abrite d’immenses plantations de bananes desserts. Elle est aussi un important bassin de production de cacao.

 

Source : Investir au Cameroun

Agenda