CONSEIL NATIONAL DES
CHARGEURS DU CAMEROUN

La dépréciation de l’euro face au dollar américain entraine ces derniers temps plusieurs conséquences sur le commerce extérieur du Cameroun, qui a pour monnaie le franc CFA. L’arrimage de cette monnaie à l’euro  fait subir la chute à l’international des prix de certains produits camerounais libellés en franc CFA destinés à l’exportation. Il s’agit surtout dans ce cas des produits manufacturés et des produits agro-alimentaires.

 

Par ailleurs, cette situation peut constituer une aubaine pour les exportateurs camerounais des matières premières généralement libellées en dollar en l’occurrence le pétrole et le gaz qui ont vu  leurs recettes s’accroître au premier semestre 2022 du fait du conflit russo-ukrainien. Les entreprises et les petites et moyennes entreprises camerounaises désireuses d’importer des machines, équipements et autres technologies du numérique des industries libellés en dollar sont appelées à beaucoup plus de prudence. Cette situation va accroître les coûts de production qui vont conditionner les prix de vente de leurs produits réduisant ainsi leur compétitivité et stimuler l’inflation.

 

Comparativement au Yuan chinois, l’euro continue de garder une valeur élevée. Cependant du fait de nombreuses importations du Cameroun en provenance de la Chine libellées en dollar, les coûts d’importation en provenance de la Chine plus particulièrement pour les PME camerounaises vont s’accroître. Cette tendance baissière de l’euro face au dollar peut durer plusieurs mois, d’où la recommandation aux  entreprises et PME camerounaises de se prémunir des modèles statistiques prévisionnels pour se mettre à l’abri des dérives économiques.

 

Source : Synthèse Cameroon tribune N° 12640/8839 du 14 Juillet 2022

Agenda